La police va à la fourrière

©2006 20 minutes

— 

Les policiers seraient victimes des pervenches. Le syndicat d'officiers Synergie a dénoncé hier l'« enlèvement systématique » de véhicules de la police judiciaire. Ces autos, pourtant porteuses de la plaque « Police », seraient selon lui « sciemment » conduites à la fourrière par les agents de la surveillance de Paris « alors que les policiers sont à proximité, occupés à une enquête de voisinage, des constatations ou en perquisition ». Synergie a adressé en juin un courrier, resté sans réponse, au préfet de police pour dénoncer cet « acharnement » et demander que les conducteurs soient prévenus de l'enlèvement. « Cela éviterait le sourire narquois de badauds amusés par le spectacle » de voitures de police mises en fourrière.