Au budget du Stif, l'offre va en prendre un coût

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Le Syndicat des transports d'Ile-de-France va débattre aujourd'hui de ses orientations budgétaires pour l'année 2007. D'un montant de 6,9 milliards d'euros, le budget est en hausse de 200 millions d'euros par rapport à 2006, grâce à l'augmentation des subventions des collectivités, qui atteignent 991 millions. Le reste provient des recettes voyageurs (3 milliards d'euros) et du versement transport – la cotisation des entreprises – pour 2,9 milliards.

Ce budget sera marqué par « un effort exceptionnel pour le développement de l'offre de transport en 2007 », a souligné hier Jean-Paul Huchon, président du Stif. Au total, 113 millions d'euros y seront consacrés. Voici les principaux changements à venir sur le réseau :

Sept nouvelles lignes de bus de nuit (Noctilien) seront mises en service dès le mois de décembre. Cinq d'entre elles desserviront les mêmes territoires que les RER : la N 122 entre Saint-Rémy-lès-Chevreuse RER et Châtelet, la N 141 entre Meaux et Gare de l'Est, la N 142 entre Tournan RER et Gare de l'Est, la N 152 entre Cergy-le-Haut RER et Saint-Lazare et la N 153 entre Saint-Germain-en-Laye RER et Saint-Lazare. Deux autres lignes seront créées : la N 71, entre le Marché de Rungis et Saint-Maur-Créteil, ainsi que la N 45, entre Montfermeil et Gare de l'Est.

Renforcement sur les lignes 11 et 13 du métro Une amélioration de l'offre va intervenir en heures creuses et sur les flancs de pointe (début et fin d'heures de pointe). « Pendant les heures de pointe, nous sommes contraints par les infrastructures », explique-t-on au Stif, référence au système Ouragan qui a pris du retard. Ce système de transmission de données numériques entre le rail et la voiture doit permettre de renforcer l'offre jusqu'à 15 %.

Prolongation du métro d'une heure le soir L'allongement de la durée du service les samedis soirs et les veilles de fête doit être mise en service « avant la fin de l'année ».

Mise en place du réseau structurant de bus Elle a déjà commencé depuis le 1er octobre, avec la création ou le renforcement de 20 lignes en grande couronne. Elle se poursuivra en 2007. A terme, 40 lignes en grande couronne, 25 en petite couronne et 20 à Paris sont concernées.

Mickaël Bosredon