Euro Disney s'incline face à quatre syndicats

©2006 20 minutes

— 

Disney débouté. Le tribunal de grande instance de Meaux (Seine-et-Marne) a considéré vendredi comme régulière l'opposition de quatre syndicats d'Euro Disney à un accord d'assouplissement des 35 heures.

Le 6 juin dernier, un avenant à l'accord négocié en 1999, introduisant davantage de flexibilité avait été signé par trois syndicats du parc (CGT, CFE-CGC, Sipe), qui y voyaient un moyen d'augmenter le pouvoir d'achat des salariés. Mais quatre autres syndicats, FO, CFDT, CFTC et Unsa, s'y étaient alors opposés.

La direction d'Euro Disney a pris « acte du jugement » et se réserve la possibilité de faire appel dans les prochains jours.

La CFDT, qui s'est « réjouie » du jugement, demande à la direction de ne pas faire appel « afin d'apaiser un climat social déjà tendu ». Le syndicat invite la direction à « rouvrir des négociations sur cet accord ».