Paris: Un couple gay violemment agressé

Mathieu Gruel

— 

«Je veux que ça se sache.» Dimanche, Wilfred, 38 ans, a quand même hésité avant de publier sur Facebook une photo de son visage tuméfié. Il explique sur le réseau social qu'il s'agit du «visage de l'homophobie».

Car, dans la nuit de samedi à dimanche, lui et son compagnon ont été victimes d'une agression, près de la station de métro Ourcq dans le 19e de Paris. C'est son ami Olivier, 23 ans, encore très choqué, qui raconte le déchaînement de violence dont ils affirment avoir été victimes.

«J'ai simplement entendu: "Ah, des homosexuels" et j'ai été frappé au visage à six reprises.» A côté de lui, Wilfred, étendu au sol, est passé à tabac. «J'ai sept fractures sur le visage, des morceaux d'os dans le crâne, une grande dent de devant qui n'est plus là et des points de suture à la lèvre», détaille ce Hollandais, installé en France depuis dix ans. Olivier indique avoir porté plainte lundi.