Le «old school» aux manettes

— 

Quarante nouvelles bornes d'arcade ont été installées à Arcade Street.
Quarante nouvelles bornes d'arcade ont été installées à Arcade Street. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Le rétro a de l'avenir chez Arcade Street. La salle de 210 m2 spécialisée dans les bornes d'arcade japonaises située à deux pas de la place de la Nation (11e) a inauguré jeudi soir 40 machines importées du pays du Soleil Levant le mois dernier. Sur deux étages, les fans peuvent y découvrir des nouveautés, mais surtout des jeux «old school» datant des années 1990, comme les mythiques «Final Fight» ou «King of Fighters». «Il y a une forte demande pour tous ces jeux qui ont un côté rétro, notamment ceux qui font la part belle à la 2D, explique Anatole Albar, responsable d'Arcade Street. Aujourd'hui, on a une génération qui veut retrouver les titres qui ont bercé leur jeunesse.» Et cet investissement coûteux – entre 30 000 et 40 000 € hors frais de maintenance – semble payant puisque «la fréquentation repart à la hausse», glisse Anatole Albar, alors que ces salles ont connu récemment une relative baisse. J. C.