Le projet des Halles prend tout son temps

©2006 20 minutes

— 

Agir vite aux Halles ? Pour Bertrand Delanoë, c'est loin d'être vital. Hier soir, le maire de Paris, face à environ 250 habitants du quartier, a expliqué lors de son compte rendu de mandat annuel en quoi il était urgent de ne pas se précipiter.

Pressé par le maire d'arrondissement Jean-François Legaret (UMP) d'apporter des « réponses », Delanoë a expliqué qu'il est parfois préférable de « prendre des années pour faire le moins de bêtises possible ».

Après la concertation, voici donc venue l'heure de la... concertation. Car « après celle sur le projet urbain, pour lequel 120 000 personnes ont vu les maquettes et 13 000 ont donné un avis, il ne faudrait pas bâcler celle sur le contenu ».

Un « comité permanent de concertation » coprésidé par Jean-Pierre Caffet (adjoint à l'Urbanisme) et Jean-François Legaret se réunira donc dans ce but dès le 6 octobre. Les riverains sont invités à s'exprimer pour la constitution du cahier des charges qui aboutira à la construction sur le carreau d'une oeuvre d'art que le maire souhaite « lumineuse, aérienne, fluide et novatrice ». Bertrand Delanoë présidera lui-même le concours international d'architectes, qui sera lancé en janvier et dont le résultat sera connu en juillet 2007, pour « un calendrier de réalisation de l'oeuvre d'art entre 2008 et 2012 ».

Face aux défenseurs du jardin Lalanne – actuel parc de jeux pour enfants – qui craignent sa disparition, le maire a appelé les habitants à ne pas se bloquer, et a précisé que tout était ouvert. Il a assuré qu'il n'y aurait pas « un centimètre de moins pour les jeux d'enfants » dans un projet qui se révèle décidément loin d'en être un.

Michaël Hajdenberg