Pascal Chombart de Lauwe : «Un manque de volonté de l'Etat»

©2006 20 minutes

— 

Pascal Chombart de Lauwe, architecte-urbaniste.

Qui investit aujourd'hui le plus dans l'architecture à Paris : l'Etat ou les entreprises ?

Dans les bâtiments liés à la culture, c'est majoritairement l'Etat. A l'image du musée du quai Branly, porté par le président Chirac. Mais des partenariats avec des entreprises privées sont souvent conclus.

L'Etat aurait-il pu investir dans un projet aussi ambitieux que la fondation Louis-Vuitton ?

Non, je ne pense pas. Le ministère de la Culture n'a plus les moyens de monter seul un tel projet. La construction de l'Opéra-Bastille et de la Bibliothèque François-Mitterrand l'ont épuisé.

Est-ce seulement un problème financier ?

Non, il y a clairement un manque de volonté politique. La preuve, les élèves en architecture disposent du plus faible budget alloué par étudiant.

Recueilli par L. d C.