Un vaisseau de verre et d'art au Bois

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

« Un bâtiment digne d'un nuage, transparent, tout en verre. » L'Américain Frank Gehry, star de l'architecture internationale, a dévoilé hier devant la presse du monde entier la maquette de la future fondation Louis-Vuitton pour la création, voulue par Bernard Arnault. « C'est un rêve construit », selon le PDG du groupe LVMH, qui n'était pas en mesure d'indiquer réellement quelles oeuvres allaient y être exposées. Il a néanmoins précisé que le bâtiment serait bien installé sur l'emplacement du bowling désaffecté du jardin d'Acclimatation, au bois de Boulogne. Les travaux, qui coûteront 100 millions d'euros à LVMH, commenceront en 2007, et devraient se terminer au plus tard début 2010.

La fondation s'inscrit à mi-chemin entre l'Opéra de Sydney et le musée Guggenheim de Bilbao. Et pour cause, c'est au dessinateur du célèbre musée espagnol que Bernard Arnault a confié la conception de l'ensemble. Le projet est incontestablement l'un des plus imaginatifs de Frank Gehry. Avec sa terrasse couverte sur le toit, ses 4 200 m2 de galeries pouvant accueillir les collections permanentes comme les expositions temporaires, et son auditorium, le bâtiment ressemble à un vaisseau biscornu tout en verre.

L'ambition de Bernard Arnault est ni plus ni moins de « favoriser le rayonnement culturel et artistique de Paris dans le monde ». Sa fondation sera en tout cas unique en son genre de par sa taille en Ile-de-France, son rival François Pinault ayant renoncé à installer la sienne sur l'île Séguin (Hauts-de-Seine) en avril 2005. Reste que les plans nécessitent un vote du Conseil de Paris. Et que Bertrand Delanoë n'a que « l'intuition », à défaut de la certitude, que le projet va aboutir.

Laure de Charette