Entente illicite confirmée entre six palaces

©2006 20 minutes

— 

Punition validée. La cour d'appel de Paris a confirmé la semaine dernière les amendes allant de 55 000 à 248 000 e qui avaient été prononcées à l'encontre de six palaces (Bristol, Crillon, George V, Meurice, Plaza Athénée et Ritz) pour des échanges d'informations commerciales confidentielles. En novembre 2005, le Conseil de la concurrence avait estimé que ces hôtels avaient « altéré le jeu normal de la concurrence » en s'échangeant des données sur leur activité et sur leurs plans marketing. Ceci pour s'assurer que leur niveau de performance « ne décroche pas par rapport aux autres ».