Un suicide et deux tentatives dans la police

— 

Un gardien de la paix a tenté jeudi de se suicider au commissariat de L'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne) et une policière s'est ouvert les veines dans une antenne de la police judiciaire, a-t-on appris de sources syndicales. A L'Haÿ-les-Roses, le policier, âgé de 30 ans, est allé au sous-sol du commissariat, où il a tenté de mettre fin à ses jours avec son arme de service. Il a été hospitalisé dans un état critique. A Melun (Seine-et-Marne), c'est une adjointe technique de la police scientifique de 53 ans, qui s'est ouvert les veines et a été hospitalisée, a déclaré Alexandre Langlois, secrétaire général de la CGT-Police. Selon lui, elle disait faire l'objet de harcèlement moral au travail et plusieurs plaintes avaient été déposées la semaine dernière, tandis que la CGT alertait la hiérarchie.

Ces tentatives surviennent au lendemain du geste, mercredi, d'un policier de 23 ans, qui a mis fin à ses jours à Sarcelles (Val-d'Oise). Cette série intervient après la mise en place depuis janvier du «pôle vigilance suicide» dans la police, sous la pression des syndicats.