Confusion avant la désignation du directeur

— 

A la veille de la désignation du nouveau directeur de Sciences-Po, près d'un an après la mort brutale de Richard Descoings, la situation restait très confuse jeudi soir, rue Saint-Guillaume à Paris (7e). Jusqu'en début de soirée, les trois candidats en lice ont été auditionnés par le conseil de la direction. Il s'agissait de Frédéric Mion, d'Andrew Wachtel et de Jean-Michel Blanquer, candidat écarté mais repêché pour une ultime audition. A 19 h 30, « aucune issue consensuelle » ne se dégageait de ce conseil censé voter à titre indicatif pour un candidat, rapportait Nicolas Robin, président du principal syndicat étudiant Unef, sur Twitter. Des étudiants de Sciences-Po s'étaient donc donné rendez-vous à 21 h jeudi soir pour passer une seconde nuit dans un amphithéâtre, comme une petite centaine de personnes l'avait fait dans la nuit de mercredi à jeudi. Objectif : contester la procédure de succession à la direction de l'école, et appeler à une nouvelle «ère démocratique et transparente». L. R.