Paris: L'Hôtel-Dieu sans ses urgences

SANTE L'AP-HP veut fermer ce service...

Alexandre Sulzer

— 

Les urgences de l'Hotel-Dieu, l'hôpital le plus ancien de Paris, sont menacées de fermeture.
Les urgences de l'Hotel-Dieu, l'hôpital le plus ancien de Paris, sont menacées de fermeture. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Urgence pour sauver l'Hôtel-Dieu. Jean-Marie Le Guen, président (PS) du conseil de surveillance de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), a confirmé dimanche dans les colonnes du JDD que le service des urgences du plus vieil hôpital de la capitale allait fermer. En lieu et place, outre le siège de l'AP-HP, un « hôpital debout (...) où l'on ne dormira pas », « un centre de recherche top niveau en santé publique », une « maison de santé avec des consultations en secteur 1 », « un grand centre de santé pour les étudiants, pour les ados, pour les SDF » et des urgences ouvertes 24 heures/24, mais uniquement pour les « cas non graves ».

«Le projet est incompréhensible»


Pas de quoi convaincre le Dr Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes de France. « Le projet est incompréhensible. Comment faire la différence entre une vraie urgence et une fausse ? », interroge celui qui fait remarquer que « rien n'a été préparé pour accueillir le surcroît de malades qui vont arriver aux urgences dans les autres hôpitaux ». Et de livrer un diagnostic sur les décisions de la direction de l'AP-HP : « Ce sont des névrosés de la fermeture de l'Hôtel-Dieu. »