Pierre Bédier répond devant la justice

©2006 20 minutes

— 

Pierre Bédier, le président du conseil général des Yvelines et député UMP comparaît à partir d'aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Paris. A l'époque de sa mise en examen, il était aussi secrétaire d'Etat aux programmes immobiliers de la justice, mais avait dû démissionner à la suite de l'affaire. Dans sa ville de Mantes-la-Jolie, il est soupçonné d'avoir bénéficié de sommes en liquide en échange d'attribution de marchés publics.

Trois autres personnes comparaîtront à ses côtés jusqu'au 25 octobre : Jacques Masdeu-Arus, député-maire (UMP) de Poissy (Yvelines), Gilles Foray, son premier adjoint, et Jean-Pierre Pécriaux, ancien expert-comptable de Michel Delfaux, un entrepreneur en nettoyage industriel soupçonné d'avoir versé des fonds aux élus en échange de marchés.

Michel Delfaux, qui avait été mis en examen pour abus de biens sociaux en 2003, est mort en juillet 2005. C'est son épouse qui avait été à l'origine de l'affaire en décrivant les faits dans un courrier au procureur de la République de Paris, en 2001. Comme ses coprévenus, Pierre Bédier conteste les investigations de la brigade financière et les remises de fonds. L'enquête a toutefois mis à jour des rendez-vous entre les protagonistes, précédés de retraits d'argent.

La compagne de Gilles Foray, l'un des coprévenus, est morte en septembre 2003. A l'issue de sa garde à vue, elle avait ingurgité des médicaments.