De nouveaux cas de légionellose à Paris

©2006 20 minutes

— 

Le mal s'étend, le périmètre se resserre. Les derniers chiffres de la préfecture de Paris révèlent 26 cas de légionellose, dont deux mortels, identifiés depuis le début du mois d'août. Ces personnes ont fréquenté les abords de la gare d'Austerlitz.

Alors que 20 cas avaient été identifiés au 12 septembre, la poursuite de l'enquête épidémiologique a permis de découvrir 6 nouveaux malades. Outre les deux personnes décédées – une femme âgée et un homme de 55 ans travaillant dans le quartier de Tolbiac (13e) –, cinq individus sont toujours hospitalisés. Parmi les 26 cas recensés, 7 sont des Parisiens.

La zone fréquentée par les victimes est délimitée par la gare de Lyon, l'avenue d'Italie, le pont d'Austerlitz, le boulevard de l'hôpital et le boulevard Masséna. Les tours aéro-réfrigérantes (TAR), utilisées pour la climatisation de bâtiments et qui présentaient des concentrations de légionellose supérieures aux normes réglementaires, ont depuis fait l'objet de « mesures coercitives » (vidange, nettoyage, désinfection, voire arrêt de fonctionnement).

La légionellose est une affection pulmonaire touchant surtout les adultes et les personnes fragiles. Elle se contracte par inhalation d'eau contaminée diffusée en aérosol (TAR, douche, etc.) et se traduit d'abord par un état grippal. Elle ne se transmet pas d'homme à homme.