Mot d'ordre de grève à Roissy suivi par près de 700 taxis

©2006 20 minutes

— 

Les 30 % de passagers de Roissy qui quittent l'aéroport en taxi ont dû prendre leur mal en patience, hier. Jusqu'à 700 taxis ont fait grève dans la matinée, à l'appel de la CFDT, de SUD et du Syndicat des conducteurs de taxis parisiens. Les chauffeurs se sont d'abord rassemblés sur la base arrière où sont regroupés les taxis en attente. Ils dénoncent l'éloignement de cette zone par rapport aux terminaux où sont chargés les clients, son aménagement et la concurrence des taxis clandestins qui opèrent directement sur les terminaux. Dans l'après-midi, près de 300 chauffeurs ont ensuite manifesté à l'intérieur de l'aéroport, escortés par des gendarmes, en criant « Taxis en colère ! ». A la mi-journée, une délégation de grévistes a rencontré des représentants d'Aéroports de Paris. Un rendez-vous leur a été fixé le 2 octobre, pour discuter de certains des aménagements techniques qu'ils réclament.