Didier Aujouannet : «On peut diminuer la part de la voiture dans les déplacements»

©2006 20 minutes

— 

Didier Aujouannet, chef de projet du plan de déplacement d'entreprise à ADP.

Aéroports de Paris va créer un site intranet pour favoriser le covoiturage. Pourquoi ?

La part des déplacements en voiture des salariés d'ADP est de 90 %. On peut la diminuer en les incitant à prendre les transports en commun et en proposant une offre de covoiturage.

Comment ce site fonctionnera-t-il ?

Il sera gratuit, c'est Aéroports de Paris qui rémunère le fournisseur. Il offrira une base de données des salariés qui proposent du covoiturage, avec leurs itinéraires et leurs horaires. Aux salariés ensuite de s'organiser entre eux. Le covoiturage pourra se pratiquer de façon régulière, mais aussi occasionnelle, notamment lors de grèves ou lorsqu'une personne est en panne de voiture.

Combien de salariés seraient intéressés ?

Une enquête menée l'année dernière a montré que 88 % de nos salariés considèrent que c'est une bonne idée. Mais entre la théorie et la pratique, il y a un écart. C'est pourquoi on s'est fixé un objectif de 10 % d'inscrits.

Quel est l'objectif recherché ?

La réduction de la place de la voiture. Cela passe aussi par la promotion de l'utilisation des transports en commun. C'est une démarche très volontariste de la part d'ADP.

D'autres moyens sont-ils mis en oeuvre ?

En un an, nous avons équipé une dizaine de salles de systèmes de visioconférence, afin de limiter les déplacements. C'est assez conséquent pour une entreprise comme la nôtre, car nos lieux de travail sont dispersés. Nous avons aussi créé un site intranet qui regroupe des informations sur les transports en commun. Peu de gens savent par exemple qu'ADP rembourse 100 % de la Carte orange à ses salariés.

Propos recueillis par Mickaël Bosredon