L'autopartage, une autre voie

©2006 20 minutes

— 

Les entreprises se tournent aussi vers l'autopartage. Loïc Mignotte, fondateur de Caisse commune, explique que « si les petites entreprises, comme les restaurateurs, ont toujours fait appel à nous, les grandes boîtes commencent à venir aussi, dans un souci de réduction de leur parc de voitures ». Caisse commune met à disposition une flotte d'automobiles, situées à différents points de la capitale et utilisables à tout moment. La carte d'adhésion coûte 12 e par mois, « le prix d'un PV », aime à souligner Loïc Mignotte. Les tarifs pour l'utilisation de la voiture prennent en compte le temps (entre 1,99 e et 2,99 e l'heure, selon le véhicule) et la distance (entre 0,21 centime et 0,44 centime, gratuit entre minuit et 7 h). Depuis la hausse des prix du carburant, Caisse commune a enregistré « 20 % d'adhésions supplémentaires », soit 1 100 détenteurs de cartes pour 1 600 utilisateurs, plusieurs personnes pouvant se servir de la même carte. Résultat : la société vient d'ouvrir trois nouvelles stations (Saint-Michel, Saint-Martin et mairie du 17e) et en ouvrira bientôt une à Montmartre, pour proposer onze stations aux Parisiens.

M. B.