Cortège fourni à Paris

© 20 minutes

— 

« 37 ans et demi pour tous, public, privé. » « Raffarin, on te dit non, on ne veut pas des fonds de pension, ni de privatisation. » Ils étaient 80 000 selon les organisateurs, 26 000 selon la police à défiler, hier, dans les rues parisiennes. Agents des ministères, chercheurs, personnels pénitentiaires, cheminots, postiers, policiers, enseignants et quelques salariés du secteur privé se sont rassemblés derrière la banderole de tête « Ensemble, public privé, agissons pour l’avenir des retraites. » Un message porté par Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, Marc Blondel de FO, Alain Olive de l’Unsa et Gérard Aschiéri de la FSU. Parti de République en tout début d’après-midi, le cortège s’est dispersé à 17 heures place Saint-Augustin. Plus importante que le 1er février, la mobilisation a été réussie. Enfin, Marseille a rassemblé autant de manifestants.