Christophe Giraud : «Le départ n'est pas définitif»

©2006 20 minutes

— 

Christophe Giraud, chercheur au Centre de recherche sur les liens sociaux.

De nombreuses familles partent dès le deuxième enfant...

Avec deux enfants se pose de manière plus intense la question du mode de garde, insuffisant à Paris, et celle du logement. Le montant du loyer d'un appart plus grand fait ressurgir le rêve d'être propriétaire. Beaucoup se tournent alors vers la banlieue.

Est-ce un départ définitif ?

Pas forcément. Certaines familles reviennent pour inscrire leurs enfants devenus ados dans des lycées prestigieux. Et pour que chaque membre de la famille puisse être plus autonome.

Qu'est-ce qui pousse certaines familles à ne jamais partir ?

La volonté de s'épanouir professionnellement. A Paris plus qu'ailleurs, les parents peuvent évoluer dans leur carrière, se reconvertir, ou trouver un emploi en adéquation avec leurs goûts.

Recueilli par L. d. C.