Les débats sur la réorganisation du RER B commencent demain

©2006 20 minutes

— 

La réorganisation du RER B à l'horizon 2010 devrait être le grand chantier d'infrastructure du Stif ces prochaines années. Le schéma de principe pour l'amélioration de cette ligne sera soumis demain au conseil d'administration du syndicat.

Le projet RER B Nord+, conséquence de l'arrivée en 2012 de CDG Express, consiste à dédier deux voies exclusivement aux trains du RER B, qu'il partage actuellement avec , entre autres, des trains de fret. Coût des travaux : 239,7 millions d'euros. Cette réorganisation entraînera une refonte de la desserte : tous les RER deviendront omnibus en heures de pointe. La Courneuve, Aubervilliers, Le Bourget, Drancy et Le Blanc-Mesnil bénéficieront du coup de vingt trains à l'heure, contre quatre actuellement. Aulnay-sous-Bois, qui se situe à la séparation des branches allant vers Roissy d'un côté et Mitry de l'autre, perdra de son côté ses directs pour la gare du Nord, pour des omnibus. « Mais les trains devraient gagner en régularité », souligne Alain Amedro, conseiller régional (Verts) et président de la commission des investissements au Stif. L'élu entend profiter de ce débat pour relancer sa proposition de « renforcer aussi la ligne Paris-Nord-Mitry-Claye » parallèle au RER B. Mais il s'inquiète surtout du financement de l'opération. « L'Etat s'était engagé à financer la moitié du projet. Aujourd'hui, il propose 68 millions d'euros... Les discussions risquent de nous faire perdre du temps. »

M. B.