Sept ans pour le meurtre de leur «conscience»

© 20 minutes

— 

Deux jeunes hommes, musulmans pratiquants, ont été condamnés, dans la nuit de jeudi à vendredi, à sept ans de prison pour l’assassinat d’un religieux, devenu leur « directeur de conscience », qui s’était avéré être un charlatan. Profondément déçus, les deux hommes avaient décidé de se venger en lui tendant un piège sur une route isolée, près de Meudon, en septembre 1999. Frappé avec un marteau, puis avec un sabre japonais, le « directeur de conscience » a été abandonné mourant sur les lieux. Le procureur, qui avait requis dix ans de prison, a reconnu que, « quelque part », il s’agissait « d’un crime passionnel ».