Les organisateurs refusent de payer les dégâts

— 

Le collectif La manif pour tous, à l'origine de la manifestation parisienne contre le mariage homosexuel, a refusé mercredi de payer la remise en état de la pelouse du Champ-de-Mars, dont le coût atteindrait 100 000 €, selon la Mairie de Paris. Bertrand Delanoë a adressé mardi la facture à la préfecture de police pour les dégâts «involontaires» commis lors de la manifestation. La porte-parole du collectif d'opposants au projet de loi, Frigide Barjot, a affirmé dans la foulée que le groupe n'avait pas les moyens de payer. «Surtout, il n'a jamais été demandé de replanter ou de payer après les autres manifestations, comme la Gay Pride par exemple», a-t-elle expliqué. Le groupe UMP au Conseil de Paris a dénoncé une démarche «indigne» de la part de Delanoë. Dans un communiqué, ce dernier s'est étonné face à la polémique «instruite par la droite» sur l'indemnisation des dégâts occasionnés. «Mon unique préoccupation a toujours été de préserver le Champ-de-Mars», a-t-il écrit. ■