L'Ile-de-France pouponne toujours beaucoup

— 

C'est l'une des régions les plus fécondes de l'Hexagone. Selon une étude de l'Insee parue mardi, l'Ile-de-France présente un indice de fécondité au-dessus de la moyenne nationale, avec 2, 02 enfants par femme en 2009, contre 1, 98 en France métropolitaine. Mais les disparités entre les départements franciliens s'accentuent.

A Paris, l'indice de fécondité se situait à 1, 59 enfant par femme en 2009, alors qu'en Seine-Saint-Denis, il culminait à 2, 42 enfants par femme. Des disparités qui reflètent la structure des ménages, la fécondité étant plus basse dans les départements où la proportion de personnes seules est plus importante, comme à Paris. Autre facteur à prendre en compte : la mobilité des couples qui quittent la capitale après la naissance de leur premier enfant. En matière de maternité, l'Ile-de-France se distingue aussi par l'âge moyen des mères à l'accouchement, plus élevé que dans d'autres régions. En 2009, il était de 31 ans (et même de 32, 9 à Paris), contre 30 en France métropolitaine. Une donnée qui s'explique par le pourcentage plus élevé de diplômées en Ile-de-France, de nombreuses femmes finissant leurs études et commençant à travailler, avant de se lancer dans la maternité. ■

delphine bancaud