Soupçons d'escroquerie à Thoiry

— 

Le zoo de Thoiry, dans les Yvelines.
Le zoo de Thoiry, dans les Yvelines. — APESTEGUY/SIPA

Il était chargé de compter la recette de la boutique du zoo de Thoiry (Yvelines) avant de la déposer à la banque. Un salarié du parc animalier, délégué syndical, doit comparaître ce mercredi après-midi devant le tribunal correctionnel de Versailles, soupçonné d'avoir détourné plus de 130 000 € entre mai 2004 et novembre 2008 en ponctionnant des sommes d'argent importantes : 16 000 € en 2004, 17 000 € en 2005, jusqu'à 70 000 € en 2007. Rémunéré 1 400 € net par mois, le trentenaire, par ailleurs assesseur au tribunal des affaires de Sécurité sociale agricole, vivait au-dessus de ses moyens. Roulant au volant d'une grosse berline allemande, il avait acheté une maison d'une valeur de 300 000 €.

L'audience de février 2012 avait été renvoyée une première fois, puis de nouveau en juin, l'expert-comptable demandant un délai supplémentaire pour passer au crible les mouvements des comptes bancaires et pour enquêter sur des proches du salarié, notamment sa compagne ainsi que sa supérieure hiérarchique « Nous n'avons toujours pas reçu ses conclusions », s'inquiétait mardi auprès de 20 Minutes Jean-Philippe Touati, l'avocat du zoo de Thoiry. « Le renvoi ou non de l'affaire à une date ultérieure sera décidé par le juge pendant l'audience », précisait-il. De son côté, le salarié a reconnu les faits lors de sa garde à vue devant les gendarmes en expliquant qu'il volait de petites sommes chaque semaine. Avant de rectifier sa version des faits devant le juge. ■ William Molinié