C'est le (dernier) moment

Stéphane Leblanc

— 

Les expos qui font courir Paris se terminent ces jours-ci. Nos recommandations, avec l'aide du site JaimeAttendre.com (lire ci-dessous), pour les découvrir sans trop avoir à piétiner.

«Raphaël, les dernières années»


Derniers jours pour admirer les chefs-d'œuvre qui retracent les sept dernières années de la vie de Raphaël à Rome, entre 1513 et 1520. Cette période correspond à la fois au plein épanouissement stylistique du maître et au sommet de la Renaissance italienne.

«Canaletto-Guardi, les deux maîtres de Venise»


Bien que méconnue et peu diffusée en France, le vedutisme, art pictural vénitien du XVIIIe siècle, fait l'objet de deux expositions depuis cet automne. Le musée Jacquemart-André, qui célèbre deux des védutistes les plus doués, Canaletto et Guardi, s'apprête à décrocher la sienne, tandis que le musée Maillol poursuit avec Canaletto en solo jusqu'au 10 février.

«Soutine, l'ordre du chaos»


Sombre et tourmenté, Chaïm Soutine ? A ses débuts, sans doute, mais il devient dès les années 1920 un peintre reconnu et même un des membres les plus influents de l'école de Paris. A découvrir d'urgence dans une exposition qui retrace l'ensemble de sa carrière.

«Edward Hopper»


Dernières semaines pour prendre la mesure de Nighthawks, Gas ou Hotel Room, les plus célèbres des toiles de l'Américain Edward Hopper. Mais il va falloir être patient, vu l'affluence relevée pour cette première rétrospective européenne consacrée à un peintre dont les images d'Amérique alimentent tous les fantasmes. ■