Les Ceccaldi-Raynaud père et fille condamnés à Puteaux

©2006 20 minutes

— 

Tout avait commencé par un règlement de comptes par sites web interposés. Finalement, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, députée-maire UMP de Puteaux (Hauts-de-Seine), et son père Charles, sénateur UMP et ex-maire de la ville, ont été condamnés hier pour diffamation et complicité par le tribunal de grande instance de Nanterre à 2 500 e d'amende chacun et 3 000 e de dommages et intérêts.

Christophe Grébert, l'auteur du blog MonPuteaux.com, les avait poursuivis en justice, les accusant d'avoir insinué qu'il était pédophile, dans une lettre publiée en 2004 sur le site Internet de la mairie de Puteaux. Une lettre « diffamatoire », selon son avocat.

Un communiqué judiciaire précisant que les deux élus ont été condamnés pour avoir « insinué que M. Christophe Grébert avait des penchants pédophiles » devra être publié sur le site de la mairie ainsi que dans Le Parisien et Le Journal du Dimanche.