Jean-Paul Huchon renvoyé en correctionnelle

©2006 20 minutes

— 

Le président du conseil régional d'Ile-de-France, Jean-Paul Huchon (PS), a été renvoyé hier devant le tribunal correctionnel de Paris pour « prise illégale d'intérêts ». Il est soupçonné d'avoir fait bénéficier des proches d'emplois fictifs au sein de la région. Il est aussi poursuivi dans le cadre de la passation de quatre marchés publics entre mars 2002 et octobre 2003. La date du procès sera fixée aujourd'hui. Dans l'attente, le conseil régional n'a souhaité faire « aucun commentaire ».

Dans la liste des présumés emplois fictifs que Jean-Paul Huchon aurait financés figure celui de sa femme, Dominique Le Texier, elle-même poursuivie pour « recel de prise illégale d'intérêts. » Celle-ci a été embauchée au cabinet de son mari en 2004, où elle est depuis chargée du Festival du film d'environnement, financé par le conseil régional. Au printemps dernier, Jean-Paul Huchon affirmait que sa femme « travaille effectivement » pour la région où elle bénéficie d'« un salaire de cadre moyen. » Dominique Le Texier est aussi poursuivie pour avoir travaillé dans trois sociétés de conseil et de communication qui auraient obtenu des contrats avec la région.

A la suite d'un courrier anonyme dénonçant des emplois fictifs, une enquête préliminaire avait été ouverte en novembre 2004. Une autre enquête est en cours après l'incident qu'aurait provoqué Jean-Paul Huchon lors de son audition par la brigade financière en avril dernier. « La vie est longue, je n'oublierai rien », aurait-il lancé aux policiers.

Mickaël Bosredon