Un toit s'écroule sur trois ouvriers

Jérôme Comin

— 

Les ouvriers travaillaient dans un bâtiment désaffecté situé rue Vaneau.
Les ouvriers travaillaient dans un bâtiment désaffecté situé rue Vaneau. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Trois ouvriers ont été blessés, dont deux grièvement mardi vers 14 heures, alors qu'ils travaillaient dans un bâtiment désaffecté de l'hôpital Laennec situé rue Vaneau dans le 7e. Les victimes, transportées en urgence vers les hôpitaux Cochin et Pompidou, mais dont le pronostic vital n'est pas engagé, ont été ensevelies après l'effondrement du plafond au troisième étage de cet édifice. Situé dans une friche industrielle, il fait l'objet d'un vaste projet immobilier piloté par la Cogedim.

Risques d'effondrements
Une vingtaine de véhicules de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) ainsi que 60 pompiers se sont rendus sur place pour sortir des décombres les trois victimes au cours d'une opération qui a duré plus de deux heures. Si un premier ouvrier a été rapidement évacué avec de légères blessures, il a fallu plus de temps aux sauveteurs pour extraire ses deux collègues, grièvement blessés. « L'accident s'est produit dans une structure ancienne, ce qui a multiplié les risques de nouveaux effondrements et ralenti notre intervention, détaille le lieutenant-colonel Letestut de la BSPP. L'extraction de la troisième victime, gravement touchée à la hanche, a été la plus compliquée et nous avons dû la soigner sur place avant de l'évacuer. » Si la préfecture de police de Paris avait dépêché sur les lieux un laboratoire et qu'un membre du parquet était également présent, les circonstances de l'accident n'étaient pas encore mardi soir établies. Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a fait part de son côté de sa « vive émotion » dans un communiqué et a remercié « les personnels de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris qui ont su, une fois de plus, intervenir avec professionnalisme et efficacité ».