Melun à la pêche au maître-nageur

©2006 20 minutes

— 

La ville de Melun (Seine-et-Marne) et la communauté d'agglomération du Val de Seine préparent l'après-Philippe Lucas. L'entraîneur du Cercle des nageurs de Melun-Dammarie a définitivement quitté il y a quelques jours le club où il travaillait depuis 1983, pour celui de Canet-en-Roussillon. Il emmène avec lui la championne olympique et du monde du 400 mètres, Laure Manaudou.

A la mairie de Melun, on dit rechercher « un nouvel entraîneur susceptible de venir avec son équipe de nageuses. Mais d'autres stratégies sont à l'étude. » Les maires de Melun et Dammarie-les-Lys, Gérard Millet (UMP) et Jean-Claude Mignon (UMP), devraient tenir une conférence de presse avant la fin de la semaine. « Le départ de Laure Manaudou est embêtant, mais ce n'est pas un coup dur, assure-t-on encore à la mairie de Melun. Surtout, on n'a pas à rougir de ce qu'on a fait pour elle. » La championne était arrivée au club à l'âge de 14 ans. L'agglomération, elle, va se pencher sur le nouveau projet du club. Sa subvention, actuellement de 150 000 e par an, en dépendra, puisqu'elle ne peut financer que du sport de haut niveau.

Un audit du club, commandé fin 2005 par l'agglomération, avait révélé des irrégularités comptables, qui pourraient entraîner des pénalités jusqu'à 233 000 0 à verser à l'Urssaf. Cet audit serait à l'origine des tensions entre Philippe Lucas et la communauté d'agglomération du Val de Seine.

Mickaël Bosredon

L'ancien maître-nageur de Melun devient directeur sportif de la piscine Europa de Canet-en-Roussillon, et prend en charge le secteur Elite du club. Son salaire mensuel, de l'ordre de 4 500 euros à Melun, atteindrait les 10 000 euros .