L'avenir des lycées se dessine

Hélène Colau

— 

Vingt-sept internats pour un total de 3 000 places devraient être créés.
Vingt-sept internats pour un total de 3 000 places devraient être créés. — G . VARELA / 20 MINUTES

Un budget de 2,4 milliards d'euros pour plus de 100 opérations de construction et de rénovation en Ile-de-France. Le conseil régional doit débattre ce jeudi du programme prévisionnel d'investissement (PPI) 2012-2022 sur les lycées. En dix ans, un tiers des lycées franciliens seront concernés. Objectifs affichés : répondre aux évolutions démographiques et lutter contre les inégalités, tant sociales que territoriales.

3 000 places d'internat créées
« Nous voulons favoriser les établissements qui comptent le plus de jeunes issus de milieu modeste, affirme Henriette Zoughebi, vice-présidente du conseil régional chargée des lycées. Des locaux rénovés créent les conditions de la réussite. » Le PPI prévoit notamment la création de 27 internats pour un total de 3 000 places, dans une région qui en compte pour l'instant très peu. Dans certains d'entre eux, comme celui du lycée Nobel de Clichy-sous-Bois, les jeunes bénéficieront d'un encadrement renforcé et d'un programme culturel enrichi. Un concept qui rappelle les internats d'excellence mis en place par l'Etat. « A la différence qu'on ne retirera pas les élèves les plus motivés de leur lycée d'origine, souligne Henriette Zoughebi. Ils resteront et tireront leur classe vers le haut. » L'augmentation du nombre de places en internat permettra aussi à davantage d'élèves d'accéder à des options rares.
Le PPI prévoir par ailleurs de développer l'accessibilité aux personnes handicapées, autre facteur d'inégalités. A la fin du programme, 45 % des lycées de la région seront accessibles. Enfin, 80 opérations de création d'équipements sportifs sont prévues pour un montant de 80 millions d'euros. Plus aucun lycée ne devra se trouver à plus d'un quart d'heure d'un gymnase ou d'un terrain de sport. Une situation qui concerne nombre d'établissements parisiens, notamment les lycées professionnels.

Démographie

La reprise des naissances depuis 2000 entraînera l'augmentation du nombre de 15-18 ans entre 2012 et 2022. Mais la baisse des redoublements « vide » les lycées. Le nombre de lycéens devrait donc augmenter de 12 000 à 20 000, selon l'Insee.