Evasions au centre de rétention

— 

Le centre de rétention de Vincennes.
Le centre de rétention de Vincennes. — N. CHAUVEAU / SIPA

Une évasion et des questions. Sept migrants se sont échappés dans la nuit de mardi à mercredi du centre de rétention administratif (CRA) de Vincennes (12e). C'est lors du départ des agents d'entretien, puis du changement des équipes de police, que les fugitifs ont quitté le site en profitant d'une « porte mal fermée ou qu'ils ont peut-être forcée à l'arrière du bâtiment », précise l'Association service social familial migrants (Assfam) qui œuvre sur place. Une évasion aux circonstances assez troubles pour que l'Inspection générale des services (IGS) soit saisie d'une enquête administrative mercredi. Elle a été aussi chargée de réaliser un audit concernant la sécurité de ce CRA, précise la préfecture de police de Paris. Car ce centre, qui avait brûlé en juin 2008 à la suite d'émeutes durant lesquelles une cinquantaine de migrants s'étaient enfuis, avait été complètement rénové avant de rouvrir en novembre 2010 et bénéficiait de nombreuses caméras, de grillages, de portes sécurisées et, surtout, d'une importante présence policière.J. C.