Plan anti-pollution: «A Paris, ce sont toutes les voitures qu'il faut interdire»

TÉMOIGNAGES es internautes franciliens ont réagi au plan anti-pollution proposé par le maire de Paris...

Témoignages édités par Christine Laemmel

— 

Le péripherique parisien au niveau de la Porte de Saint-Cloud, en juillet 2012
Le péripherique parisien au niveau de la Porte de Saint-Cloud, en juillet 2012 — JPDN/SIPA/1208061647

Ce lundi, Bertrand Delanoë, le maire de Paris, présente en conseil municipal ses mesures pour lutter contre la pollution de l’air dans la capitale. Deux propositions concernent directement les automobilistes parisiens et franciliens. L’élu entend diminuer la vitesse autorisée sur les grands axes de la ville. Surtout, ils souhaitent interdire la circulation, intra-muros, des véhicules de plus de 17 ans. Qu’en pensent les Franciliens? Sont-ils prêts à renoncer à leur véhicule? Les internautes de 20 Minutes répondent un «oui» tiède, suspendu à une condition indispensable, l’amélioration du réseau parisien de transports en commun.

>> Vous habitez en Ile-de-France? Que pensez-vous des mesures proposées par le maire de Paris? Déposez votre témoignage dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr

Sandra, par mail: «La ville est impraticable le week-end en voiture»

«J'habite Rambouillet, à 30 minutes en train de Paris et à 20 minutes de Versailles où je travaille et malheureusement, je prends ma voiture. Parce que les transports en communs sont dramatiques. Retards, manque de places, grèves, non concordances des bus. C'est navrant car je pollue, j'use ma voiture et tout ça me coûte cher (200 euros d'essence par mois). Dans deux semaines, je suis invitée pour fêter un anniversaire sur Paris, j'ai loué une chambre d'hôtel à 110 € la nuit... La ville est impraticable le week-end en voiture. Je serais volontiers rentrée chez moi après cette soirée, ça m'aurait coûté bien moins cher... Ah oui, mais, passé minuit, il n'y a plus de trains.»

Xb75: «Allouer aux voitures un certain nombre de jours de circulation par mois»

«Habitant Paris intra-muros, l'interdiction totale des vieilles voitures dans Paris serait pour moi une véritable catastrophe. J'ai une vieille 2 CV de 1983 que j'entretiens amoureusement. Pouvoir partir à la campagne, voyager en France et transporter des choses quand j'en ai besoin est pour moi une des libertés les plus importantes de la vie et je trouverais terriblement injuste qu'on m'en prive de manière autoritaire. J'admets cependant volontiers que l'usage de ma voiture en ville soit très fortement restreint, ce que j'ai d'ailleurs fait spontanément mais en être totalement privé, non. Plutôt qu'une interdiction totale, il me semble qu'il serait plus équitable d'allouer aux voitures susceptibles d'être interdites un certain nombre de jours de circulation par mois ou par an. Bref, qu'on puisse au moins entrer et sortir de Paris et aller de temps en temps acheter un buffet en banlieue.»

Tijo: «Je conseille à ma boîte de quitter Paris»

«J'ai habité Paris, puis la proche banlieue et maintenant à 50km de Paris. Je ne viens plus faire de courses ou voir des spectacles à Paris à cause de la chasse aux véhicules (motos y compris) et de l'ineptie du plan de circulation qui n'a qu'un seul but: dégoûter les gens de circuler dans Paris. Ma boîte cherche de nouveaux locaux, je suis consulté sur le sujet et je lui conseille donc de quitter Paris.»

Jean-Claude: «Rendre la ville aux piétons et aux cyclistes»

«En tant qu’automobiliste de banlieue, je suis pour que les pouvoirs politiques prennent l'initiative d'interdire les voitures dans la plupart des rues de paris, pour rendre la ville aux piétons et aux cyclistes. Je prends ma voiture pour aller à Paris très souvent. Tant qu'on ne m'imposera rien, je le ferai, comme tout le monde. On est encore très loin de ce qu'il faudrait faire, les voitures de plus de 17 ans représentent bien peu de trafic en proportion, ce sont toutes les voitures qu'il faut interdire.»

Speedycool: «Créer des parkings aux portes de Paris»

«Le bon plan serait, à mon avis, de créer des parkings aux portes de Paris et de multiplier les transports en commun. Les automobilistes sont pris au piège: les transports en commun insuffisants obligent les habitants de la petite et grande couronne à prendre la voiture pour aller travailler à Paris. Il ne faut pas s'arrêter aux habitants de Paris intra-muros, mais au ballet quotidien des parisiens qui travaillent hors de Paris, qui croisent ceux qui viennent travailler dans Paris.»

Lictor: «En ville, le moyen de transport logique, ce n’est pas la voiture»

«J'habite Paris parce que j'aime les grandes villes et le moyen de transport naturel dans les grandes villes, ce sont les transports en commun, pas les voitures. Je n'ai jamais compris comment les gens arrivaient à utiliser leur voiture dans Paris, ça doit être épuisant pour pas grand-chose. La plupart de mes amis qui ont choisi d'habiter en banlieue laissent leur voiture aux portes de Paris quand ils viennent en ville, c'est la solution la plus rationnelle en temps de trajet et pour économiser ses nerfs.»

Mon_pseudo-207562: «Avant, il faudrait sérieusement améliorer les transports en commun»

«Je suis d’accord avec les propositions du maire de Paris, à condition que des moyens alternatifs suffisants et en bon état de marche fonctionnent 24 heures sur 24 et 365 jours sur 365. Ce qui n'est pas le cas à Paris. Avant de prendre de telles mesures, il faudrait améliorer sérieusement les transports en commun et les ouvrir 24h sur 24. Bref, qu’on incite avant d'interdire!»

Harl: «Les Parisiens devront-ils louer un parking à la périphérie?»

«Comment vont faire les personnes qui habitent le plein centre-ville de Paris et qui possèdent une voiture ancienne? Seront-elles obligées de louer un parking ou un garage à la périphérie, de ne plus posséder de voiture, de se séparer à contrecœur d'un modèle collection vieux de 20 ans, entretenu et fiable?»