Pompiers et policiers se font brancher par la Twizy

William Molinié

— 

La Twizy des pompiers de Paris.
La Twizy des pompiers de Paris. —

Après les policiers, c'est au tour des pompiers de Paris de tester la Twizy, le véhicule électrique de Renault présenté au Mondial 2012 de l'automobile. Ce mercredi, l'entreprise remettra les clés de cette nouvelle voiture à l'état-major de la Brigade des sapeurs-pompiers de la préfecture de police (BSPP), à la caserne Champerret (17e).

Maniabilité et petite taille
Ce « quadricycle » électrique sera utilisé comme « véhicule de liaison », pour transmettre des documents ou transporter des officiers d'une caserne à l'autre. Les Parisiens pourront aussi l'apercevoir lors de grands événements organisés dans la capitale, comme le 31 décembre ou lors de la Fête de la musique. « Sa petite taille et sa maniabilité nous permettra d'intervenir plus rapidement quand il y a de gros mouvements de foule », explique le lieutenant-colonel Samuel Bernès, porte-parole de la BSPP. En apportant une mallette de premiers secours ou un extincteur, stockés dans le coffre, afin d'éteindre des départs de feu, par exemple. « Son utilisation n'est pas prévue sur des emplois opérationnels. En tout cas, pas dans l'immédiat », précise Samuel Bernès. Sans doute, les pompiers essuieront quelques railleries des passants, au début de l'expérimentation. Comme celles auxquelles les services de police ont été exposés en juillet dernier, dans les bois de Vincennes et de Boulogne, où les voitures étaient testées pour assurer la sécurité dans les zones boisées. « Il n'y a pas encore eu de retour d'expérience », assure-t-on à la préfecture de police. La phase d'expérimentation des pompiers se poursuivra jusqu'à l'été. Parallèlement, des Kangoo électriques seront aussi prêtées aux soldats du feu.

Caractéristiques

Le petit véhicule Renault (L x l x H : 2,33 x 1,38 x 1,45 m), rechargeable en 3 h 30 sur n'importe quel prise électrique, bénéficie d'une autonomie de 70 km et peut atteindre les 80 km/h. Il coûte 8 000 €.