PARIS - Les sinistrés de Saint-Denis inquiets

— 

Un marché pour être relogé.
Un marché pour être relogé. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Un toit durable. Dimanche matin, certains sinistrés du 39, rue Gabriel-Péri manifestaient devant la mairie de Saint-Denis (93). Hébergés dans un hôtel jusqu'au 1er octobre, la quarantaine de sans-logis attend des pouvoirs publics une réponse pérenne. « On loue une fortune des chambres d'hôtel où les gens n'ont pas accès à une cuisine, alors que certains logements de Saint-Denis sont vides », s'insurge Droit au logement (DAL), qui soutient ces sinistrés.O. G.