Dix stations de plus pour les recommandés

Hélène Colau

— 

Les guichetiers de Simplon remettent des courriers depuis 2009.
Les guichetiers de Simplon remettent des courriers depuis 2009. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

La remise de recommandés dans le métro, expérimentée depuis 2009 à Simplon (ligne 4), pourrait être étendue à dix nouvelles stations d'ici à la fin de l'année. Le but : un service amélioré pour les usagers, qui pourront récupérer leurs lettres et colis entre 6 h 30 et 23 h 30 quand les guichets traditionnels ne sont ouverts que de 8 h à 20 h. Pour l'instant, La Poste indique seulement « réfléchir à la suite à donner à l'expérimentation ». Ceci dans le cadre du projet « 100 % de votre distribution choisie » qui vise à s'adapter au mode de vie des Parisiens. Mais tous ne l'entendent pas de cette oreille. Les élus communistes et du Parti de gauche présenteront la semaine prochaine au Conseil de Paris un vœu contre cette initiative. « Cela engendre une désorganisation du service public, s'indigne Ian Brossat, président du groupe. En outre, des objets précieux sont envoyés en recommandé : où seront-ils stockés ? »

Craintes pour l'emploi
Du côté des syndicats, l'inquiétude est réelle. « Nous demandons aux agents [tous volontaires] de refuser cette mission, explique un responsable CGT-Métro. Si ça se généralisait, on accompagnerait la destruction des effectifs à La Poste. » En effet, élus et syndicats craignent que La Poste ne profite de la délégation d'une partie du travail de ses agents pour réduire ses effectifs. « Un facteur passe devant chaque boîte aux lettres chaque jour, rétorque la Poste. Et nous venons de lancer de nouveaux recrutements. » Reste la question du bilan de l'expérimentation. Selon les syndicats, avec seulement huit recommandés délivrés chaque semaine à Simplon, ce serait un échec. Pour La Poste, « 96 % des abonnés sont satisfaits ».