Dix start-up en opération séduction

Oihana Gabriel

— 

Margaux, Alban, Guillaume et Thomas ont présenté leur projet à des investisseurs.
Margaux, Alban, Guillaume et Thomas ont présenté leur projet à des investisseurs. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Huit minutes pour traduire Fleex, Augment, Home'n'go ou Jellynot en concept clair, utile et porteur. Mercredi après-midi, on parlait réalité augmentée et Web en 3D dans l'hémicycle régional. Dix start-up, hébergées et aidées par le Camping, incubateur d'entreprise financé par la région Ile-de-France, venaient passer un grand oral, baptisé « Demo Day ».

Huit minutes pour séduire
Objectif : convaincre en huit minutes les élus de la région de l'utilité du Camping, mais surtout séduire des investisseurs. « Pour avoir de l'argent, il faut faire rêver », résume Thomas, 23 ans. Lui et son associé ont dû expliquer Explee, un service en ligne qui permet à chacun de créer ses vidéos d'animation. « Les entreprises peuvent ainsi présenter leurs produits avec un dessin, explique Thomas. Une vidéo de 30 secondes est beaucoup plus ludique qu'un compte rendu de réunion de 15 pages. » Mercredi matin, dans les couloirs du conseil régional, qui finance le Camping, ces jeunes entrepreneurs se promenaient, ordinateur à la main, pour répéter leur présentation.
« Il faut connaître son speech par cœur, c'est impressionnant de se présenter devant un hémicycle », ajoute Guillaume. Ce jeune homme de 25 ans vient, lui, défendre Fleex. « L'idée, c'est d'apprendre l'anglais avec les séries et les films. On peut régler le niveau de langue, par exemple choisir de lire 30 % des sous-titres en français, 70 % en anglais et augmenter quand on est plus à l'aise. On peut cliquer aussi sur un mot pour connaître sa traduction sans quitter le film pour aller sur Google Translate. »
Des conseils d'avocat et de comptables, un parrain attitré, un bureau au palais Brongniart, à la Bourse (2e) pendant six mois, ces dix start-up sont ainsi épaulées pour concrétiser une bonne idée d'entreprise. Ingénieurs, étudiants d'HEC ou jeunes travailleurs, ces collaborateurs échangent leurs compétences et astuces. Un viewer en 3D, un agrégateur d'annonces immobilières avec critères précis, l'innovation dans la région ne connaît pas la crise.