Noël : Comment la fête est-elle devenue romantique ?

Love, actuaLly Si en France Noël reste une fête familiale, le changement de la société et l’évolution de la famille contribuent à cette touche romantique qui tourne autour du 25 décembre

Cécile De Sèze
Un homme et une femme sont vus se tenant la main devant une sculpture recouverte de lumières décoratives à Varsovie, en Pologne, le 20 décembre 2022.
Un homme et une femme sont vus se tenant la main devant une sculpture recouverte de lumières décoratives à Varsovie, en Pologne, le 20 décembre 2022. — Jaap Arriens/Sipa USA/SIPA
  • Tous les ans, les films romantiques de Noël viennent envahir les programmes télévisés et les plateformes de streaming.
  • Avec l’éclatement de la famille traditionnelle, le couple a aussi plus de place pendant la période des fêtes, dont l’imaginaire s’accorde avec celui de l’amour.
  • Comment Noël est finalement devenue une fête romantique ? Trois experts contactés par 20 Minutes nous aident à répondre à la question en pointant différents facteurs convergents.

Tous les ans, les mêmes genres de programmes télévisuels envahissent les chaînes et les plateformes de streaming en fin d’année. Les fameux téléfilms de Noël sont partout et souvent, racontent la même histoire. Une histoire d’amour, même du grand amour. Comme s’il fallait à tout prix être en couple pour passer de bonnes fêtes.

Si en France Noël reste un moment familial avant tout, cette injonction au bonheur qui passerait forcément par le fait d’avoir trouvé l’amour s’immisce dans la société et particulièrement pendant cette période. Noël est-elle vraiment devenue une fête romantique ? Si oui, comment ? 20 Minutes tente de répondre à ces questions avec l’aide d’historiens et d’une sémiologue des médias.

Un romantisme dans les symboles

Noël ce n’est pas qu’une réunion de famille autour d’une table avec foie gras, saumon, huîtres et champagne. C’est aussi tout un décorum, des « symboles indestructibles comme les étoiles » et toutes les décorations scintillantes qui entourent les fêtes, « il y a une sentimentalité très forte qui tourne autour de ces symboles », note auprès de 20 Minutes François Walter, historien et professeur à l’Université de Genève. « Il y a un décor sentimental qui se prête à cette idée de relation amoureuse », ajoute-t-il. On retrouve dans Noël un « idéal d’intimité, de vie à deux dans un environnement préservé à l’abri des tensions », souligne-t-il encore. Et c’est une époque où l’on célèbre des valeurs qui mettent en scène le couple, comme l’amour, l’amitié, la générosité. Dans les films de Noël, il y a d’ailleurs cet aspect contes de fées moderne pour faire rêver le public. C’est aussi, dans certains films, l’occasion parfaite pour dire « je t’aime », avouer son amour à l’autre.

En prenant un sens plus large au romantisme, celui de Baudelaire et Lamartine, Noël est également une fête qui répond à la nostalgie de l’enfance, au mysticisme avec toutes ses créatures fantastiques qui l’entourent comme les elfes, les rennes volants. « Dans sa version profane, c’est un monde de rêve, d’imaginaire », rappelle à son tour Laurent Fournier, professeur d’anthropologie à l’université Côte d’Azur et spécialiste des fêtes traditionnelles. De plus, cette fête est fondée aujourd’hui sur l’émotion, la sensibilité, « qui sont des caractéristiques du romantisme » avec cette fameuse « magie de Noël », argumente-t-il. Par ailleurs, Noël tombe quelques jours après le solstice d’hiver et « le cycle des saisons a cette touche romantique, c’est la promesse d’une nouvelle année », poursuit Laurent Fournier.

Une famille qui évolue

Le retour aux sources dans sa famille, plus ou moins élargie, reste néanmoins encore une tradition très présente dans notre société. C’est toujours l’occasion de voir les grands-parents, les oncles et tantes ou les cousins. On est encore loin de la tradition japonaise qui célèbre Noël comme une fête amoureuse. Toutefois, si aujourd’hui on constate que Noël peut avoir ce nouveau caractère romantique, comme il est décrit dans tous les téléfilms de l’époque, c’est peut-être aussi parce que la famille n’est plus ce qu’elle était. Souvent décomposées et recomposées, ces familles de parents séparés peuvent se retrouver sans leurs enfants le soir du 24 ou la journée du 25 décembre.

« C’est une occasion pour ces parents, s’ils se sont remis avec un ou une nouvelle compagne, de passer un moment à deux, en couple, d’aller au restaurant, partir en week-end, c’est une perspective importante car de fait, dans notre société, les valeurs de la famille sont transformées », analyse Laurent Fournier. « Si Noël est de plus en plus romantique, c’est parce qu’elle est de moins en moins familiale », résume-t-il. François Walter fait le même constat, expliquant que « dans une époque où la famille a tendance à éclater et face à la fragilité de cette famille et du couple, on veut recréer avec nostalgie cet idéal du couple qui perdure ». D’ailleurs, dans les films, séries ou chansons de Noël, « la valeur cardinale va être l’amour plus que la famille », souligne également Virginie Spies, sémiologue des médias qui a justement publié deux vidéos sur les films de Noël sur TikTok. Il y a également cette idée, au moment des fêtes, de devoir rencontrer l’amour pour fonder cette nouvelle famille.

L’amour, ça fait vendre

Un dernier facteur s’ajoute aux deux premiers : la fête traditionnellement religieuse de la naissance du Christ pour les chrétiens est devenue la fête des enfants. Une transformation qui date des années 1950, selon Laurent Fournier, pour encore évoluer vers un fort aspect commercial dans les années 1970 et 1980. Et finalement, l’amour fait vendre. Les productions cinématographiques l’ont compris, avec les films et téléfilms de Noël. Peu chers à produire, peu chers à acheter par les chaînes, ils ont un succès garanti à cette période et rapportent beaucoup en matière de marché publicitaire. « Ce sont des séries romantiques comme on en voit toute l’année, mais on ajoute juste Noël dedans », note Virginie Spies. Vous ne pouvez pas y échapper tous les ans, le tube de Noël de Mariah Carey montre aussi cet aspect romantique très présent dans les paroles : « Tout ce que je veux pour Noël c’est toi ». C’est la promesse du plus beau cadeau finalement : l’amour. Et cette idée que pour être heureux, il faut avoir trouvé l’amour.

Pour Laurent Fournier, ces œuvres culturelles « traduisent cette envie d’avoir du romantisme dans un monde qui en manque alors on a créé du romantisme par des tubes musicaux, des films, qui renforcent en soi le romantisme de Noël ». Ainsi plusieurs facteurs ont contribué à donner à Noël cette touche romantique. C’est une convergence d’intérêts commerciaux, familiaux, sociaux, jusqu’à provoquer ce caractère romantique de la fête.