Marché de Noël de Strasbourg : « Moments merveilleux » ou « horreur », nos internautes passent par tous les états pour son retour

VOTRE VIE VOTRE AVIS Les internautes de « 20 Minutes » s’expriment sur le retour du marché de Noël de Strasbourg le 26 novembre prochain, événement annulé l’an dernier pour des raisons sanitaires. Et les avis sont partagés

Gilles Varela
— 
Illustrations Noël, Marché de Noël de Strasbourg.
Illustrations Noël, Marché de Noël de Strasbourg. — Gilles Varela
  • 20 Minutes a demandé à ses lecteurs ce qu’ils pensent du retour du marché de Noël de Strasbourg, du 26 novembre au 26 décembre prochain, si les conditions sanitaires le permettent.
  • « Attendu avec impatience » ou « redouté », le marché de Noël suscite les passions et les avis sont très tranchés, souvent diamétralement opposés.

Noël fait son retour à Strasbourg. Après avoir été annulé l’an passé pour des raisons sanitaires, l’historique  marché de Noël est de retour dans la capitale alsacienne. Annoncé par la maire Jeanne Barseghian du 26 novembre au 26 décembre prochain, le Christkindelsmärik, qui remonte au Moyen-Age et contribue largement à la renommée de la ville.

« Attendu avec impatience » ou avec « angoisse », le marché de Noël ne laisse pas indifférent les internautes de 20 Minutes comme en témoignent les nombreux commentaires reçus. Des avis tranchés, pour ne pas dire clivants. Esprit de Noël, de partage, es-tu là ?

« Quelle morosité […] dans les rues de Strasbourg l’an passé »

Oui, pour Roger qui écrit : « Quel bonheur de revoir cette ambiance de rêve et d’espoir. » Les ingrédients de ce bonheur ? « Il n’y a rien de plus beau qu’un sapin de Noël illuminé et les odeurs délicieuses de la cannelle, du vin chaud et autres gourmandises » détaille Nadia. « L’ambiance, la vie qui va avec, les odeurs, les sensations, le brassage des visiteurs émerveillés par les illuminations… Tout m’a manqué, ajoute Séverine. Quelle morosité pouvait-on ressentir dans les rues de la ville l’an passé, ce n’était pas la même. […] Et lorsque je vais dans d’autres villes à cette même période, qu’elles paraissent tristes sans un marché de Noël et ce qui va avec, je me dis "waouh" on en a de la chance ! »

Patricia se réjouit du retour « des chalets, des artisans locaux » avec « comme écrin cette magnifique ville de Strasbourg ». Des chalets très appréciés « avec les jolies petites décos qu’on aime offrir à ses amis… Hâte de pouvoir y retourner ! », déclare Cristelle. Et elle peut-être rassurée car la maire de Strasbourg a déjà indiqué que « tous les exposants de 2020 qui le souhaitaient ont de fait été repris pour l’édition 2021 ». C’est donc plus de 320 chalets qui seront disséminés un peu partout dans la ville.

C’est « la sortie familiale par excellence. Avec des arômes inoubliables dans l’air, les yeux brillants de joie, d’amour, de bonheur », énumère Lucienne. « Un moment qui sera d’autant plus apprécié que l’année a été difficile avec la crise sanitaire, souligne Angelica. Nous avons tellement besoin de retrouver un peu de rêve, de magie, de laisser vivre notre âme d’enfant et surtout de retrouver, l’espace d’un instant, un monde qui est beau, bienveillant… Et humain ! Je me réjouis ! » Des souvenirs aussi, comme un parfum qu’on n’oublie pas et « me rappelle chaque année les moments merveilleux que mes grands-parents et moi y passions, se souvient Patricia. L’empreinte indélébile de Strasbourg à Noël. »

« Une fumisterie »

Mais la magie du marché de Noël n’opère pas pour tout le monde. « A Noël, Strasbourg exclut les Strasbourgeois et se transforme en place forte où il ne fait plus bon venir » assure Jean. De nombreux internautes relatent les problèmes de circulation, de stationnement, de stations de tram fermées, d’accessibilité – « amplifiés pour les personnes à mobilité réduite », témoigne Odile –, les hordes de touristes – plus de deux millions chaque année –, de contrôles interminables qui rendent la vie ou la visite très difficile, sans oublier la crainte de propager le coronavirus. « Une horreur », un marché « sans âme » et finalement mauvais pour le commerce local.

Problème encore « des chalets, qui empêchent de voir la ville » mais aussi du coût financier du grand sapin ou de l’utilité de couper chaque année un arbre centenaire. Alors, un retour du marché de Noël attendu ? C’est « une fumisterie », assure Gilbert qui, comme beaucoup d’autres, réclame plus d’authenticité, de simplicité avant de pouvoir se féliciter d’un retour. Des griefs connus. La nouvelle équipe municipale indiquait d'ailleurs dès sa prise de fonction vouloir un projet différent pour l'édition 2020 finalement annulée. A voir s'il en sera question cet hiver.