A Nice, le député-maire Christian Estrosi tenté de faire cavalier seul

— 

Ni pour l'un, ni pour l'autre. Président de la Fédération UMP 06, l'une des plus puissantes de France, Christian Estrosi veut une alternative au « combat fratricide » annoncé… et serait même prêt à l'incarner. « Il réfléchit à poser une candidature d'idées, pas de CV », dixit un proche collaborateur, précisant qu'il tranchera « cette semaine ». Une réflexion qui ne date pas d'hier : l'ex-ministre, secrétaire général de l'Association des amis de Nicolas Sarkozy, est d'ailleurs parti cet été à la pêche aux parrainages*. « Il en compte environ 4 000, venus de 50 départements, dont plus de la moitié des Alpes-Maritimes », selon des représentants des Jeunes pop'06, « déjà à fond » à l'idée que l'ancien champion de moto puisse entrer dans la course. Une éventualité que certains jugent dépourvue de crédibilité : « Il y a les candidatures sérieuses et puis les autres », dixit le député azuréen Lionnel Luca, qui voit dans cette démarche « une simple tentative pour se faire une place, un jeu de go qui ne trompe personne. »A. S.