Sur la Côte, les festivals électro font des petits

A. SELVI ET T. rOQUES

— 

Avec 55 000 spectateurs en 2011, le festival cannois les Plages électroniques est devenu le poids lourd azuréen.
Avec 55 000 spectateurs en 2011, le festival cannois les Plages électroniques est devenu le poids lourd azuréen. — LES PLAGES ELECTRONIQUES

La tendance électro a la Côte. Cet été, le nombre d'événements qui mettent les platines en avant fait un bond dans les Alpes-Maritimes. Ce jeudi dès 18 h 30, c'est le Club Riviera festival, nouveau venu, qui montera le son en premier au Théâtre de verdure de Nice. Avec en tête d'affiche les frères Dewaele de 2manyDJ's. L'idée : « Proposer une grosse programmation, dans des lieux sexy », dixit Antoine Kraft, de Savoir faire, coproducteur du show, qui fera aussi étape à Juan-les-Pins les 28 et 29 juillet. Une proposition de plus pour le public azuréen. « Il y a 20 ans, la Côte était un no man's land pour l'électro. L'arrivée de Pantiero [en 2001], puis des Plages électro à Cannes a tout changé. On veut s'inscrire en complémentarité, pas en concurrence », précise Antoine.

Du pointu et du grand spectacle
Difficile de toute façon d'égaler les pionniers cannois. Si Pantiero, à ses débuts très électro, fait aujourd'hui la part belle aux musiques actuelles (Orelsan, Baxter Dury y passeront entre le 8 et le 11 août), l'événement est toujours incontournable. Quant aux Plages électroniques, le festival est passé de 7 000 spectateurs en 2006… à 55 000 en 2011 et s'impose ainsi comme le plus important du département. Du 5 juillet au 16 août, il rempile pour cinq jeudis de mixes. Au menu : C2C, Busy P, Ellen Allien… Et pour agiter les jeudis où Les plages coupent le son, l'association Panda 06 lance ce jeudi (20 h) ses Hi Beach party sur la très design plage niçoise. Ici, point de poids lourds grand public, jusqu'au 22 août, mais une programmation plus pointue (Michel Cleis, WhoMadeWho…) pour les fins connaisseurs de musique… électro. Des soirées un brin bobo qui tranchent avec la créneau « grand spectacle » que veut occuper « Nice Party ! ». Le nouvel événement signé Live nation attend entre 12 000 et 15 000 fêtards le 6 juillet au stade Charles-Ehrmann de Nice pour le dernier concert de Swedish house mafia. Un show avec laser, écrans géants et pyrotechnie. Fête votre choix !