NICE - La leader socialiste cannoise évincée par les écolos

— 

A gauche, les accords passés par le Parti socialiste et Europe Ecologie Les Verts avant le premier tour de la présidentielle ne font pas les affaires d'Apolline Crapiz. « A mon grand désespoir, le PS ne sera pas représenté dans la 8e circonscription pour les prochaines législatives », lance la leader historique de l'opposition socialiste au sein du conseil municipal cannois. Sous l'étiquette de l'union, c'est donc une nouvelle venue en politique, la Valbonnaise « attachée à Cannes » Elisabeth Deborde, qui se présente. « C'est triste pour Mme Crapiz, mais j'ai accepté cette candidature pour faire l'union entre nos deux partis », explique la candidate, « de gauche, aux idées écologistes ». « Il y a un vrai regain d'intérêt pour toutes les questions d'écologie », assure-t-elle.