NICE - Des tombes de harkis dégradées

— 

Neuf sépultures ont été profanées ce week-end au cimetière de Carros.
Neuf sépultures ont été profanées ce week-end au cimetière de Carros. — Mohamed Messaoud

Sur les tombes, des croix gammées tracées à la peinture rose, et sur un mur, deux phrases : « Arabes dehor [avec une faute d'orthographe] », « Vive Le Pen ». Dans la nuit de samedi à dimanche, 9 tombes du carré musulman du cimetière de Carros, dans la plaine du Var, ont été dégradées. « C'est la première fois que l'on voit ça ici », déplore Mohamed Messaoud, fils d'un harki dont la tombe a été profanée. « Nous allons déposer plainte et invitons toutes les familles victimes de ces actes à en faire autant », précise l'Azuréen. Le parquet de Grasse a ouvert une enquête, confiée à la gendarmerie.