A Nice et à Juan, relais musical sous le soleil azuréen

— 

Cet été encore, les deux emblématiques festivals azuréens estampillés « jazz » se suivront de près... sans se ressembler. Du 8 au 12 juillet, c'est la capitale azuréenne qui ouvre le bal. Parrainée par la diva américaine Dee Dee Bridgewater, l'édition 2012 du Nice Jazz Festival investit pour la 2e année consécutive le jardin Albert 1er, de Masséna au Théâtre de Verdure. Avec au menu, des pointures jazz – Herbie Hancock, Ron Carter, Ahmad Jamal... – mais pas seulement... La world music – Amadou & Mariam, Emir Kusturica, Gilberto Gil... – s'invitera aussi à Nice, comme le mix soul-reggae de Selah Sue, le swing du fils Dutronc, le R&B stylé d'Erykah Badu et même du rock, signé Texas.
Pas de vacances pour la musique : du 12 au 22 juillet, Jazz à Juan enchaine à la Pinède Gould. Une 52e édition, parrainée par Sonny Rollins, qui ouvrira aussi sa scène à des poids lourds – Tom Jones, Keith Jarrett, Kool & the gang – et à la talentueuse relève – Charlie Winston, Norah Jones, Alex Stuart quartet... Le seul embarras risque d'être celui du choix.