Les bus sur la bonne voie

Aurélie Selvi

— 

Le chantier de la ligne 1 coûte 44 milions, financé par l'Etat et les collectivités.
Le chantier de la ligne 1 coûte 44 milions, financé par l'Etat et les collectivités. — AGENCE XXI COMMUNICATION

Les bus de l'ouest du département passent la seconde. Un temps annoncé pour janvier 2012, le coup d'envoi des travaux de création d'un réseau à « haut niveau de service » sera donné dès la première semaine du mois de mai. « Un léger ajustement de calendrier, courant dans ce type de chantier, en raison des délais d'appels d'offres et d'analyses de rigueur », dixit Jean-François Tonner, président du Syndicat intercommunal des transports publics (Sitp), en charge du projet. D'ici à trois semaines, c'est entre Cannes et Mandelieu, du Moulin de la gaiété aux Tourrades, que les premiers coups de pioches de la ligne 1 seront donnés. « Avec tout d'abord, la réfection de l'intégralité des réseaux souterrains. Une opération lourde, car menée sur des axes très empruntés », détaille le responsable.

« Des flyers distribués »
Pour informer les riverains des perturbations générées, « 20 000 flyers, aux infos ciblées en fonction des zones, seront distribués en un an », précise Jean-François Tonner. A 75 % en site propre, la ligne 1, qui reliera 25 stations entre Le Cannet et Mandelieu (11,1 km), devrait être opérationnelle d'ici à la fin de l'année 2015. Avec des bus « toutes les six à huit minutes », selon le Sitp.

Atelier cannois

Dans le cadre du suivi de son « Agenda 21 », Cannes organise jeudi un atelier « Se déplacer autrement ». Entrée libre à 19 h, salle Les Arlucs à La Bocca.