Bloqués une nuit sur les rails

— 

Ils sont arrivés à destination avec dix heures de retard. Dans la nuit de mardi à mercredi, les 700 passagers d'un TGV Nice-Paris ont vécu des heures de galère. « Après Marseille, dans un tunnel de 7 km, un problème d'alimentation électrique est survenu », explique-t-on du côté de la SNCF. « Nous avons entendu un bruit sur le toit, vu des éclairs, puis le train s'est arrêté », raconte une Azuréenne, parmi les passagers. Peut-être une rupture de caténaire. « Une enquête est en cours », affirme-t-on du côté de la SNCF. Dans le noir, sans clim', ni lumière, ni réseau téléphonique, « nous sommes restés enfermés dans le train plus de deux heures avant qu'on ouvre les portes », déplore un témoin. Un autre TGV finira par ramener tout le monde sur Marseille, avant de prendre un nouveau train pour Paris... atteint à 9h 30 mercredi. La SNCF a promis de rembourser deux fois le prix du billet à ses malheureux passagers.J.C.M.