« L'université doit gérer l' austérité »

Recueilli par J. C. MAgnenet

— 

« Nous réduisons le volume d'heures supplémentaires et faisons moins appel aux vacataires ».
« Nous réduisons le volume d'heures supplémentaires et faisons moins appel aux vacataires ». — J.C. MAGNENET / ANP / 20 MINUTES

Dernière ligne droite pour Albert Marouani. Après deux mandats, le président de l'université Nice Sophia Antipolis laissera son fauteuil à un nouvel élu, au printemps. Ce professeur d'économie doit encore composer avec des dotations « insuffisantes ».

Plusieurs présidents d'université déplorent

des moyens financiers insuffisants

venant de l'Etat...
Ce que nous donne l'Etat ne compense pas les nouvelles charges qui sont attribuées à l'université. Depuis 2008, nous avons ponctionné nos réserves et réussi à mener les opérations de rénovation et de mises aux normes nécessaires des bâtiments. Mais nous sommes arrivés au bout de ces économies. Nous sommes donc en période d'austérité et donc obligés de serrer la vis.

Avec quelles conséquences ?
La maintenance immobilière est par exemple réduite au minimum. Si demain l'installation électrique ou un système de chauffage saute, on ne pourra peut-être pas faire face.

La faute à la mise en place de l'autonomie

des universités ?
C'est ce que beaucoup croient, mais pas du tout. Avec ou sans cette réforme, il y aurait eu des restrictions budgétaires. Au contraire, notre autonomie nous permet de gérer au mieux nos dépenses mais aussi de générer d'autres revenus grâce aux fondations que nous avons créées.
Où en est l'installation de l'Imredd dans l'Eco-Vallée ?
Cet Institut méditerranéen du risque, de l'écologie et du développement durable va accueillir une trentaine d'étudiants dès la fin du mois, en attendant pour la rentrée prochaine une centaine de personnes.
Que retiendrez-vous

de ces huit années

de présidence ?
D'avoir fait bouger les lignes au sein de l'université de Nice Sophia Antipolis et de lui avoir obtenu une place, une reconnaissance, dans le paysage national comme international.