Le Crazy réchauffe Cannes

THIBAUD ROQUES

— 

Quelque 650 danseuses sont passées sur la scène du cabaret en 60 ans.
Quelque 650 danseuses sont passées sur la scène du cabaret en 60 ans. — T. ROQUES / ANP / 20 MINUTES

Lovés dans les fauteuils du palais des festivals, quelques spectateurs avertis ont joué leur première soirée de 2012 à s'encanailler... avec les filles du Crazy Horse ! Délocalisées à Cannes du 29 décembre au 1er janvier dans le cadre d'une tournée mondiale, les danseuses du célèbre cabaret parisien ont réchauffé la cité des festivals et joué à guichets fermés. « Ça nous change vraiment de Paris, raconte entre deux répétitions le manager des danseuses, Lotta Theorem. Chaque nouvelle salle est différente mais, dans tous les cas, moins intimiste que nos murs. Il faut arriver à capter toutes les attentions ! »

« Une super ambiance »
Mission accomplie sur la Côte d'Azur. Il faut bien dire que les numéros de charme, réunis dans le best of « Forever Crazy » pour les 60 ans de l'institution, remportent assez facilement l'adhésion des spectateurs, hommes ou femmes. Emoustillés ? « C'est une vraie leçon d'érotisme », résume la danseuse ukrainienne Yasna Signoura. Et une belle expérience pour ces jeunes artistes. « Il y a une super ambiance, confie ainsi Enny Gmatic, la Raphaëloise. L'équipe est encore plus soudée en tournée. Forcément à Paris, chaque fille a sa vie. Là, on est ensemble 24 h/24 et c'est une expérience très riche. »

candidateS ?

Chaque année, le Crazy horse enregistre quelques 500 candidatures. Les filles, formées à la danse classique, doivent mesurer entre 1,68 m et 1,72 m.