Des milliers de Cannoisderrière la famille Unik

THIBAUD ROQUES
— 
Venus en nombre, les Boccassiens ont défilé en début d'après-midi.
Venus en nombre, les Boccassiens ont défilé en début d'après-midi. — T. ROQUES / ANP / 20 MINUTES

   Les commerçants avaient tous tiré leur rideau. Hier après-midi, le quartier de la Bocca a vibré à l'unisson pour l'hommage rendu à Thierry Unik, le bijoutier de 42 ans abattu d'une balle dans la tête lors d'un braquage, samedi dernier. Quelque 3 600 personnes ont ainsi traversé l'Ouest cannois, derrière la famille de la victime. « On se connaît tous, lâche Amel, une employée de banque qui avait pris part au cortège. Après ce qui s'est passé, je suis choquée et en colère ». 

 L'enquête se poursuit
Dans la foule, des commerçants, mais aussi des voisins et des Cannois qui avait déjà croisé le chemin du bijoutier... « C'était quelqu'un de très gentil, d'adorable », se rappelle Joséphina. C'est la gorge nouée que le frère jumeau de la victime, Michel Unik, s'est adressé à la foule pour « remercier du fond du cœur tous les participants ». « Je suis de l'Essone, mais aujourd'hui, je suis plus que jamais un Cannois, un Boccassien », clame-t-il avant d'annoncer qu'il allait rouvrir son magasin dans une semaine. L'enquête se poursuit pour retrouver les quatre malfaiteurs. Le parquet de Grasse a fait savoir qu'une information judiciaire pour vol avec violence ayant entraîné la mort avait été ouverte ce mercredi.