Le conflit se durcit à la pédiatrie

Aurélie Selvi

— 

Le Comité de soutien à la Fondation Lenval vient de lancer une pétition et un site Web.
Le Comité de soutien à la Fondation Lenval vient de lancer une pétition et un site Web. — J. C. MAGNENET / archives ANP / 20 MINUTES

«Nous ne laisserons pas l'administration kidnapper Lenval ! » Le ton est monté d'un cran hier autour de la pédiatrie fusionnée niçoise. Et c'est Gilbert Stellardo qui s'en est fait l'écho. L'ancien patron de l'OGC Nice est devenu porte-parole d'un Comité de soutien à Lenval, présenté hier à la presse. Actée fin octobre par le conseil d'administration de la Fondation, sa naissance a pour but de défendre le statut privé de l'établissement de santé, dont la pédiatrie est censée ne faire qu'une avec celle du CHU au sein d'un Groupement de coopération sanitaire (GCS).
Dans le collimateur du comité, un récent rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS). Commandé par l'Agence régional de la santé (ARS) suite à des difficultés persistantes au sein du GCS, il pointe notamment « une ambiance de crise, (...) avec des antagonismes particulièrement marqués au niveau des directions et du corps médical ». Pour y remédier, l'IGAS dresse dix recommandations à mettre en œuvre sine die, dont la nomination d'un nouvel administrateur issu du CHU et l'élaboration à terme d'un « projet médical hospitalo-universitaire », c'est-à-dire public.
« Un rapport erroné et orienté par l'IGAS vers une défense corporatiste des intérêts du public ! », s'insurge le Comité de défense de Lenval, qui préfère s'appuyer sur une analyse juridique commandée par la Fondation à un cabinet... privé, et qui va à l'encontre de celui de l'IGAS. « C'est une volonté d'OPA des personnels de santé du CHU qui ont toujours été jaloux du savoir-faire de la Fondation Lenval », s'aventure même Gilbert Stellardo. Une polémique virulente à laquelle le CHU de Nice ne souhaitait pas prendre part hier, indiquant « respecter le rapport de l'IGAS validé par le ministère de la santé ». Un comité de pilotage se tiendra rapidement pour décider de la mise en œuvre des recommandations.

hISTORIQUE

Effectif depuis août 2010, le groupement CHU-Lenval avait pour but de créer un pôle pédiatrique d'excellence. En février 2011, un audit y pointait « une situation explosive et dangereuse ».