La desserte cannoise de la LGV Paca en question

Aurélie Selvi

— 

Le tracé de la LGV pas encore arrêté.
Le tracé de la LGV pas encore arrêté. — J. C. MAGNENET / ARCHIVES ANP / 20 MINUTES

Comment accéder à la future Ligne à grande vitesse depuis la cité des festivals ? La question est au centre de la concertation publique sur la LGV Paca, menée jusqu'au 15 décembre. « Face à de gros surcoûts [environ 1,7 milliard], les financeurs ont écarté l'idée de construire une gare souterraine à Cannes et étudient un passage au Nord », note Fabien Pastour correspondant Alpes-Maritimes de la mission LGV à Réseau Ferré de France (RFF).

« Augmenter la desserte TGV »
Depuis plusieurs semaines, élus et associatifs planchent sur trois « fuseaux de passage » : une création de gare au Sud ou au Nord de Mougins, mettant respectivement Cannes à environ 8 ou 11 min de TER de la LGV, la troisième alternative passant par le Sud de Grasse, à 20 min environ de la Croisette. « Construire une gare nouvelle vers Mougins avec son lot d'expropriations, cela va mettre 50 ans ! Le tracé de la raison, c'est celui de Grasse, secteur à développer face à un littoral saturé », argue Jean-Philippe Isnard, responsable du comité Cannes-Grasse et de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports 06. Quelque soit la solution choisie, la priorité pour la ville de Cannes, c'est d'« augmenter la desserte TGV pour répondre (...) aux besoins de la clientèle ». Cannes, 2e cité de congrès de France, souhaite ainsi devenir une « ville destination » et bénéficier de lignes spécifiques en période d'affluence. Le 7 novembre, un nouveau groupe de travail se réunira à Grasse, auquel RFF a convié la SNCF, chargée de donner « un avis d'expert » sur la future desserte. Les Cannois pourront s'exprimer lors d'une réunion publique le 28 novembre à 19h, salle Miramar.

Des scénarios en 3D

Dès la fin de la semaine, RFF mettra en ligne des vues en 3D des fuseaux à l'étude à l'Ouest du département. A consulter sur www.lgvpaca.fr, onglet Le projet.